Les non-dits un fléau dévastateur.

Un bout d’histoire :

non ditsLorsque j’étais enfant mes parents se séparaient allaient vivre chacun de leur côté puis revenaient ensemble. Bien entendu je devais en suivre un, mais pour moi le pire c’étaient les non-dits. Personne ne me prévenait de ce qui allait se passer et j’étais déracinée sans en avoir été avertie.

Plus les déracinements se produisaient souvent, plus je devenais méfiance et j’essayais d’observer les non-dits! Toujours prête comme les scouts !

Je vivais le tout comme une trahison et un manque de confiance en mon intelligence. Car sous prétexte de surprendre et faire peur à  l’autre ils ne me disaient rien. Chaque fois je perdais mes jouets, mes repères et que je devais même changer d’école, et ce,  à concurrence de 3 fois par année …. Pendant tout mon primaire.

Plus tard j’ai vieilli je suis devenue une femme, une épouse et une mère à un moment donné je n’ai dit mot et je me suis allée me cacher pour faire comprendre à mon mari que j’en avais assez de son comportement d’ado. J’ai reproduit ces non-dits appris enfants.

Puis pendant les 45 premières années de ma vie j’ai voulu acheter la paix, je ne disais mot jusqu’à ce que tout explose et oups je quittais la relation de façon drastique.

Aujourd’hui j’ai appris à nommer et à dire, peu importe, les conséquences.

Le GPS de la résilience :

Une des pires choses dans une relation ce sont à coup sûr les non-dits;  pour acheter la paix, pour éviter de faire des vagues, par peur de représailles, de séparation, d’être quitté ou abandonné.

Très mauvais outils que ces non-dits!

Ils cultivent la méfiance, le manque de confiance et les ressentiments.

Pourquoi et comment ?

Si vous avez un animal domestique, remarquez qu’il comprend  vos mimiques, votre niveau de stress, tout comme un bébé qui sent votre inconfort ou nervosité. Pourtant vous n’avez dit mot et ils  changent de comportement eux aussi par manque d’être rassuré par des paroles et des gestes.

Il en est de même pour votre conjoint, conjointe ou vos enfants, vous avez beau ne rien dire votre langage corporel laisse tout transparaître, et ça, c’est 1000 fois pire que des paroles puisque les gens qui vous entourent prévoient le pire, ne sachant ce qui se passe vraiment.

Ne rien dire pour faire suer l’autre est un outil dangereux qui comme un boom-rang va un jour nous revenir.

 

 Les 8 règles pour désamorcer quand ça ne va pas:

  1. prendre un certain recul face à notre colère ou peine
  2. attendre le bon moment
  3. dire les choses au je
  4. se déposer sans accusation
  5. accueillir l’autre sans jugement
  6. parler de façon authentique
  7. identifier et nommer les gestes ou paroles qui servent de déclencheur pour nous.

Nous avons cette chance comme humain, contrairement aux animaux de pouvoir parler, nommer nos émotions, nos besoins et nos désirs.

Pourquoi ne pas s’en servir?

Ça nous évite également la mal à die…..

Bonne semaine ! 😆

N’hésitez pas à commenter j’adore vous lire.

Ce texte peut-être partager en autant que la source est mentionnée.

Copyright ©Jocelyne Béland

auteure-conférencière et fondatrice du  centre-vasi.org

Ajouter vos commentaires …  j’aime vous lire !

Votre surnom

Votre commentaire

UA-73306356-1